Centre de formation professionnelle et continue

Le métier de traducteur est-il fait pour vous ?

Pour le savoir, il suffit de faire le petit test qui consiste simplement à répondre par « vrai » ou « faux » aux affirmations ci-après.

Les caractéristiques répertoriées valent pour toutes formes de pratique professionnelle de la traduction, en salarié ou en indépendant.

Liste des affirmations :

  1. La traduction, c’est une véritable passion.
  2. Je suis passionné par tout ce qui touche à l’informatique.
  3. Je n’abdique jamais : je trouve toujours la solution.
  4. J’adore tout ce qui est technique.
  5. Je supporte parfaitement le stress et le travail sous pression.
  6. Je suis très organisé(e) et méticuleux/se.
  7. Des journées de 14 heures ne me font pas peur.
  8. Le travail d’équipe me convient tout à fait ; j’adore négocier.
  9. J’accepte volontiers que l’on critique mon travail.
  10. Internet, c’est géant !
  11. Je suis très débrouillard(e) et n’ai pas froid aux yeux.
  12. Je suis prêt(e) à sacrifier (une partie de) mes vacances.
  13. Je m’adapte à toutes les situations.
  14. Je suis curieux / curieuse de tout.
  15. Je suis perfectionniste.
  16. Je suis prêt(e) à bouleverser mes plannings à tout moment.
  17. J’aime bien le contact avec les autres, même s’il est un peu tendu.
  18. Je veux un métier qui oblige à se remettre sans cesse en question.
  19. Traduire des documents fastidieux ou sans intérêt ne me dérange pas.
  20. J’adore les langues.

Résultats

Si vous avez répondu par :

  • 20 fois « vrai » : toutes les qualités essentielles requises du futur traducteur sont réunies et, si c’est dans le même ordre, tant mieux.
  • 1 fois « faux » à l’une des dix premières affirmations : les choses s’annoncent plutôt bien.
  • 2 fois « faux » dans les dix premières affirmations : pronostic réservé.
  • 3 fois « faux » dans les dix premières affirmations : la traduction professionnelle n’est sans doute pas la meilleure voie d’épanouissement professionnel et personnel.

Les neuf caractéristiques correspondant aux numéros 11 à 19 ne sont pas déterminants : l’expérience prouve que tout traducteur qui ne les présente pas d’emblée les acquiert vite ou s’y fait vite. La dernière caractéristique est citée pour mémoire. Il va se soi que tout (futur) traducteur adore les langues.

Extrait de : GOUADEC, D. (2002). « Est-ce bien raisonnable ? Suis-je fait(e) pour cela ? », Profession : traducteur, p. 293-294.

L'équipe pédagogique

Découvrez notre équipe pédagogique spécialisée dans l'enseignement pour adultes.

Voir l'équipe pédagogique »

Devenir traducteur ?

Un doute !?

Répondez à 10 questions pour savoir si ce métier est fait pour vous.

Démarrer sereinement

Laissez-vous guider par la formation à l'installation du traducteur indépendant.

Un formateur vous accompagnera aussi dans toutes vos démarches.

En savoir plus »